Too Much Cappuccino Man is a user on cafe.des-blogueurs.org. You can follow them or interact with them if you have an account anywhere in the fediverse. If you don't, you can sign up here.
Too Much Cappuccino Man @notabene
Follow

Des fautes d'orthographe partout ou presque. Je suis peut-être psychorigide mais c'est un bruit pour moi, qui m'interrompt dans ma lecture.

La disparition des correcteurs professionnels est une tragédie pour la langue.

@usul Il y a deux niveaux :

* le toi-et-moi, les gens qui écrivent sur les réseaux sociaux et les blogs perso et qui font des coquilles ou des fautes.
* la publication professionnelle où c'est un métier et où par ailleurs on ne tolérerait pas un problème de pagination ou de calage de couleurs, par exemple — et où on laisse pourtant royalement passer des conditionnels pour des imparfaits, etc.

C'est ça qui m'insupporte : le perfectionnisme sur le reste mais pas sur la langue.

@notabene @usul
L'orthographe, mon handicap, ma hantise, ma croix... j'ai perdu des tonnes de points dans ma scolarité, ça m'a longtemps empéché d'écrire, je ne compte plus les trucs que j'ai de contournement pour ne pas à avoir écrire un mot... maintenant je suis chercheuse, je dois écrire (c'est une obligation, c'est mon travail) et c'est moins compliqué mais toujours "en surcis".

@Clailou @usul Encore une fois, je n'incrimine jamais les individus : c'est une discipline difficile.
Mais les supports professionnels, je n'en vois plus un seul sans fautes — et je ne parle pas de simples coquilles.

@notabene @usul
Je comprends.
et ça m'intéresse d'ailleurs de savoir comment d'autres y arrivent :)

@notabene @usul Disons que sur Internet, et c'est d'autant plus vrai pour l'Internet anglophone (que tout le monde dans le milieu est sommé·e d'apprendre sur le tas), les fautes d'orthographe ne me choquent pas.

Venant de personnes payées pour écrire, mon interrogation principale est très simple: si je ne peux pas incorporer leur maîtrise de la langue française, d'où le ferai-je? (Évidemment, on peut acheter un Bescherelle ou un Bled.)

Sur Internet, la plupart des développeurs·ses open-source viennent d'Europe, et les développeurs·ses dont la langue anglaise est la langue native sont particulièrement recherché·es.

@usul @notabene J'ai été très étonné du nombre de fautes grossières restant dans mon livre cyberstructure.fr/errata.html pourtant relu plusieurs fois, par plusieurs relecteurs dont des gens connaissant très bien la langue et ayant un œil très acéré.

@bortzmeyer @notabene @usul
Je me demande si, à force d'en voir, ça ne nous accoutume pas à ignorer des fautes. Et du coup, à les reproduire.

Ca plus les correcteurs auto qui corrigent toujours les "er" et "é" par le mauvais choix

@Retidurc @bortzmeyer @usul Oui l'accoutumance visuelle y est pour beaucoup aussi.

Sans compter une tendance du cerveau à aller au plus simple (comme on le voit d'une façon générale avec, par exemple, le remplacement de verbes du 3e groupe par des verbes du 1er groupe composés sur le substantif correspondant, etc.). Je commence à être un vieux con réac, des fois, faut croire. :)

@usul @notabene Et alors que je prétends avoir une bonne orthographe...

@bortzmeyer @notabene vous les avez pas passé à une moulinette genre antidote et ou grammalecte ?

@bortzmeyer @notabene grammalect est pas mauvais en grammaire. Antidote ça fait 20 ans que je l'ai pas utilisé (c'est payant).

@bortzmeyer @notabene grammalecte.net/ (regarde la section cli) . Un paquet debain serait sans doute le bienvenu.

@usul @notabene « un correcteur grammatical et typographique open source dédié à la langue française » Amusant. Ça fait sérieux.

@usul @notabene « L’espace se place après le point, et non avant » (à chaque fois que je parle du .fr ou du .com). Je crois qu'il va falloir que je lise la doc pour comprendre comment ajouter des exceptions. En tout cas, ça ne fonctionne pas dès la sortie de la boîte.

@usul @notabene En fait, ça illustre bien le problème avec tous les correcteurs que j'ai utilisé. Beaucoup trop de faux positifs, ça fait perdre plus de temps qu'autre chose.

@bortzmeyer @notabene moi comme je fait pas du tout attention quand j'écris ça m'aide beaucoup.

@bortzmeyer @usul utilisé*s*

(c'est pour rire parce que c'est vendredi, hein — je sais que tu es attentif et sur les rézosocio j'en fais plein aussi) :*

@usul @notabene Et certains des faux positifs de Grammalecte sont vraiment gênants, par exemple dans « peu cherchent à en comprendre la dimension politique », il me suggère de mettre le e de en majuscule !!!

@usul @notabene 2:4 # 762p / majuscule_en_début_phrase:
Majuscule en début de phrase, sauf éventuellement lors d’une énumération.
> Suggestions : En

@notabene @schaptal
Lisant assez lentement, je détache les syllabes des mots que je lis, c'est dire, je suis tout aussi frustrée que toi. Voire bloquée.
Et pourtant, il m'arrive de relire certains de mes billets, pourtant relus plusieurs fois, et de trouver des fautes assez énormes 😅…
#soutine ?

@notabene @schaptal (Tiens, d'ailleurs c'est détacher ou détâcher 😶 ?)

@nlavielle @notabene @schaptal

Fastoche : Une tâche, chapeau à celle ou celui qui l'a accomplie. Une tache c'est dégueulasse, pas de coup de chapeau, ce serait immérité.

@notabene
Un jour je tracerai un graphique qui représentera le niveau de perfectionnisme en fonction du niveau de maîtrise de la langue.
Bien entendu ça donnera une courbe en cloche.

@notabene vendre des bouquins avec des fautes, c'est une faute professionnelle sérieux...

@teslawf @notabene "vendre des bouquins avec des fautes, c'est une faute professionnelle sérieux..."
Sérieuse, on dit sérieuse. La faute est sérieuse.