Notabene, alias Romualdounet. is a user on cafe.des-blogueurs.org. You can follow them or interact with them if you have an account anywhere in the fediverse. If you don't, you can sign up here.
Notabene, alias Romualdounet. @notabene
Follow

Totalitarisme numérique - Le Monolecte blog.monolecte.fr/2017/05/21/t

« Je me demande si les cons qui ont pensé cette nouvelle procédure avaient assez de neurones pour imaginer la frustration et la détresse de ceux qui, soudainement, sont interdits d’accès à quelque chose dont ils ont besoin et dont ils savent qu’on pourrait assez facilement les satisfaire, comme avant. »

@Monolecte c'est mon “Rabbit hole”, tellement de tristement bonnes choses.

· Web · 10 · 5

@notabene @Monolecte

Il me semble évident que la faute incombe non pas à celzéceux qui décident de numériser un service mais aux incompétents qui conçoivent (mal) la version numérique dudit service.

Pour ma mère nonagénaire, j'ai confectionné un profil Ubuntu simplifié qui lui permet de gérer seule son courrier, son compte en banque et quelques autres services et ça se passe plutôt bien. Sauf quand la banque décide qu'il fallait ajouter une complication, tous les 6 mois en moyenne.

@cedesguin
Ceux qui décident ont en réalité un grand rôle, a coups de grands mots : digitalisation des parcours, réduction des points de contact, optimisation de la charge RH. Qui veulent tous dire la même chose : moins d'humain.
Et ça n'intègre pas l'incapacité d'un tas de gens comme le père de @Monolecte ou le mien, qui sont en panique devant le numérique.

@cedesguin @Monolecte
(Et ta mère a la chance de t'avoir pour prédigérer la complexité, j'aimerais bien voir une statistiques des laissés pour compte qui n'ont pas un geek à portée de main.)

@notabene @Monolecte

Si ces services numérisés étaient conçus comme le sont par exemple certains appareils électroménagers, il n'y aurait pas de laissés pour compte du numérique. Je ne suis pas en colère contre le numérique en général mais contre le numérique mal foutu.

Exemple : ma mère utilise une radio numérique, objet complexe s'il en est. Il y a 3 boutons : on/off, choix du programme, volume. Point.

@notabene @Monolecte

Ce qui me rappelle la grand-mère de ma mère découvrant le téléphone dans les années 1930 : au début, refus catégorique de parler à «ce machin». Puis, moyennant quelques séances d'initiation, acceptation du côté pratique de pouvoir parler à quelqu'un sans se déplacer jusqu'à son domicile.

@notabene si mon père ne pouvait pas compter sur moi pour régler ses soucis numériques, il serait dans la merde, et pas qu'un peu.